En déclarant le 8 septembre dernier qu’il ne céderait ni aux « fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes » qui s’opposent à sa réforme du Code du Travail, Emmanuel Macron a déclenché, une fois encore, un véritable tollé sur les réseaux sociaux et dans les médias. La polémique des « fainéants » a généré en moins d’une semaine plus de tweets indignés que ceux sur la contestation de la réforme du code du travail, stimulée pourtant par la perspective d’une manifestation…Lire la suite……..