C’est peut-être un nouveau signe d’ ingérence de la Russie dans l’ élection présidentielle américaine . Facebook a déclaré que de faux comptes avaient acheté de la publicité sur sa plate-forme, pendant la campagne de l’an dernier, pour promouvoir des messages « susceptibles de diviser la population. »

Selon la société californienne, les espaces publicitaires en question auraient été achetés entre juin 2015 et mai 2017 et …Lire la suite………